Interventions de M. PARIS et de M. RAIMBAULT : Bilan de la Stratégie Régionale du Tourisme 2011-2015 et Nouvelles ambitions 2016-2021.

20161013_150747Mathilde PARIS : « Je pointe les nouveaux besoins de la clientèle internationale en matière de patrimoine historique et culturel et la nécessité qu’ils soient associés au « safe tourisme », en cette période où la menace terroriste est prépondérante. A l’inverse, je regrette que la Région Centre-Val de Loire soit plus en pointe sur le développement du « vivre ensemble » et du « slow tourisme », méthodes hasardeuses qui sont censées allonger la durée du séjour des visiteurs au détriment de leur sécurité. Enfin, notre groupe s’inscrit dans une démarche plus globale, où le développement touristique passe entre t’autres par une rénovation du bâti historique, un renouvellement de nos collections dans les châteaux ; une attention particulière doit aussi être réservée à l’accueil, à la revalorisation de notre art de vivre et de nos produits locaux et au recours aux nouvelles technologies numériques comme la réalité-augmentée. Lire mon intervention

Martine RAIMBAULT

Martine RAIMBAULT : « Je rappelle tout d’abord la faible part des crédits de paiement dédiés au tourisme, pratiquement inférieurs de moitié par rapport à la Région Bourgogne Franche-Comté (sur un budget global de 1,3 milliards d’euros et une strate de population équivalente), soit moins de 8 M€ pour 2017, quand bien même notre collectivité souhaite en prioriser le développement. Aussi, en dépit des contraintes budgétaires que nous connaissons, notre groupe souhaite que les efforts entrepris en matière d’offre d’hébergement touristique soient poursuivis. Enfin, je déplore que la Loi NOTRe n’ait pas concrètement clarifié la gouvernance de la compétence tourisme, partagée ou plutôt divisée, entre plusieurs strates de collectivités. » Mon intervention

Publicités