SNCF : Des trains supprimés faute d’un nombre suffisant de conducteurs.

Jusque-là relativement épargnée, la Région Centre-Val de Loire commence a ressentir le manque de conducteur sur les lignes TER.

En effet, des usagers nous ont informé que le TER N°16808 en provenance de Tours (8h03), à destination d’Orléans (9h19) a été purement et simplement supprimé samedi dernier. Face à la grogne générée par cette incompréhension, les usagers excédés se sont vus répondre  : « Un conducteur est malade, nous n’y sommes pour rien ». Certes. Seulement la SNCF a refusé d’en assumer les conséquences : à défaut d’un service d’autocars*, les usagers avaient demandé un dédommagement financier – qui leur a été refusé.

Rappelons que la Région Centre-Val de Loire finance chaque année le fonctionnement des Trains Express Régionaux (TER) à hauteur de 150M€…ainsi que l’aménagement et l’équipement des gares, SNCF Réseau rechignant à investir.

Vos élus Front National rapportent régulièrement leur inquiétude quand à la survie de ces lignes qui régissent l’équilibre du territoire, menacées d’un côté par les grands projets pharaoniques du LGV et par l’éclosion des services d’autocars à bas coûts, qui concurrencent directement les TER…avec l’argent des Français.

*Il est appliqué une pénalité à chaque train supprimé en deça d’un objectif annuel de réalisation du plan de transport J-7. (97,9% en 2016). La pénalité est doublée lorsque l’information de la suppression n’est pas donnée aux voyageurs dans un délai de prévenance de 36 heures (J-2 à 17h) et qu’une substitution par autocars n’est pas organisée.

Publicités