Interventions de Jean-René COUEILLE & Daniel FRACZAK : mesures d’urgence en faveur de l’agriculture

Rapport 16.03.04 : Mesures d’urgence en faveur de l’agriculture suite au gel des vignobles.

Jean René COUEILLE est intervenu sur les mesures en faveur de l’agriculture consécutive à l’épisode de gel tardif des vignes, durant lequel nombre de nos appellations réputées ont été durement touchées. En quelques heures les viticulteurs ont vu disparaître l’équivalent de la moitié de leur revenu d’une année. Les trésoreries des exploitations vont être en danger à partir du printemps 2017. Au delà des remboursements par les assurances, nous voudrions que les viticulteurs  obtiennent une annulation  des charges à proportion des pertes subies plutôt qu’un report sur l’année suivante. Les mesures structurelles pour contrer et diminuer les effets de prochains épisodes de gelée consistent à augmenter les moyens de défense via le financement de tours antigel et systèmes d’aspersion. Le groupe Front National vote donc oui pour ce rapport. Rapport 16.03.04 Mesures en faveur de l’agriculture (Gel des Vignes) Intervention Générale – Jean-René COUEILLE

Daniel FRACZAK 18.12.2015

Daniel FRACZAK a tenu à intervenir à propos des aides structurelles à apporter au secteur viticole de la Région Centre. Il a notamment évoqué les échanges qu’il a eus avec les exploitants du Bourgueillois : Le report des charges proposé par la Région  n’est pas suffisant car ne fera que déplacer le problème ; il faut procéder à des exonérations totales ou partielles selon les cas, par exemple, au prorata des pertes chiffrées par les experts. Le chômage partiel et les formations concerneront peu de salariés, car la quantité de travail pour entretenir la vigne reste sensiblement le même malgré la perte de production. Concernant les mesures de prévention, l’accent doit être mis sur l’aspersion partout où cela est possible. Les tours antigel s’avèrent utiles mais ne doivent pas dénaturer le paysage (10 mètres de haut), c’est pourquoi nous demandons à la Région de financer le surcoût de 20% des tours antigel pliables afin de protéger le patrimoine naturel que constituent les paysages de nos vignobles. Nous demandons qu’un plan pluriannuel soit établi afin de gérer cette grave crise qui touche une nouvelle fois notre filière viticole et qui aura des répercussions sur les années à venir. Rapport 16.03.04 Mesures en faveur de l’agriculture (Gel des Vignes) – Daniel FRACZAK

Publicités