Interventions de Michel Chassier et de Danielle Avon : Carte des formations professionnelles.

Session Plénière du 15/10/2015.

Rapport 15.04.04 Orientations pour la carte des formations professionnelles initiales

Michel Chassier rappelle en préambule la nécessité que les branches professionnelles, les étudiants et leurs familles puissent aussi avoir leur mot à dire, en particulier lorsque certains secteurs géographiques subissent la fracture économique d’une région à deux vitesses. En effet, dans le domaine du transport, de la logistique, ainsi que pour la fabrication de produits informatiques et électroniques, seul l’axe ligérien bénéficiera d’une offre de formation adéquate au détriment du Berry et de l’Eure-et-Loir. Pour l’hôtellerie et la restauration, c’est en raison d’une orientation par défaut vers ses formations en alternance que l’on constate une forte déperdition et peu-être un manque d’intérêt, en ajoutant que les qualifications supérieures sont rarement pourvues dans l’obtention de ces métiers au sein de notre Région, incitant nos jeunes à un départ forcé sans désir de retour.

De manière plus globale, il est évidemment nécessaire de renforcer l’offre existante, en ne négligeant pas l’impact de nouvelles perspectives de formation. La région devra donc faire preuve de bon sens et de proximité pour accompagner les jeunes, en tenant compte de contraintes environnementales (emploi, logement, transports) que l’on connaît. De plus, nos élus regrettent qu’aucun travail d’orientation ne soit efficacement mené à l’échelle de la région : beaucoup de jeunes intègrent un cursus général ou technologique sans bénéficier de passerelles vers les filières professionnelles avec des situation d’échecs récurrents. C’est d’ailleurs le cas pour des jeunes poursuivant vers l’Université…Avec 3% de réussite dans cette voie après obtention du BAC Pro, il conviendra d’admettre la nécessité de revoir cette formation, destinée prioritairement préparer l’entrée vers la vie professionnelle. Enfin, à travers quelques mesures phares, Michel Chassier a tenu a réaffirmer la volonté du Front National d’agir en faveur de la généralisation de l’alternance, demandé tant par les étudiants et par les entreprises, offrant un taux de réussite plus favorable que par la voie classique à condition encore d’en valoriser les filières et les métiers auprès des différents publics concernés. Rapport 15.04.04 Orientations pour la carte des formations professionnelles – Michel CHASSIER

Ces constats ont amené Danielle Avon, à s’interroger sur la pertinence d’une course systématique à la recherche du plus haut niveau de diplôme : Appréhension pour les jeunes d’entrer dans un monde du travail faute de réelles opportunités ? Mise en concurrence de plusieurs générations d’étudiants avec une baisse induite des salaires ? Développement de formations réservées aux élites ? Même si aujourd’hui encore les étudiants acquièrent le désir d’achever un cursus des plus complets…cela n’offre pas singulièrement plus de débouchés en région, notamment auprès des PME-PMI qui n’ont pas les possibilités financières d’offrir une rémunération à la hauteur des attentes formulées. A défaut d’études sans avenir, un jeune préférera acquérir une expérience professionnelle rapidement tant les exigences en la matière semblent prépondérantes. Rapport 15.04.04 Orientations pour la carte des formations professionnelles – Danielle AVON

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s