Commission Permanente du 18/09/2015.

Les membres de la commission permanente régionale se sont réunis à Orléans le 18 septembre. Encore une fois, les élus FN ont fait preuve de leur détermination.

Lycées : Un Contrat de Performance Énergétique au bilan mitigé pour 2014, des questions sans réponses

Tout d’abord, Michel Chassier a demandé la nécessité que la société Eifficentre, le partenaire choisi par la Région pour assurer la gestion énergétique de 18 lycées de la région, vienne présenter son rapport annuel devant les élus de la commission des finances et la commission de délégation de services publics, plutôt que lors d’une simple réunion de la deuxième commission. Il a aussi affiché quelques critiques quant aux méthodes de calcul des performances affichées par le contrat de performance énergétique. Malgré une amélioration, nos élus déplorent que les objectifs ne soient pas encore atteints (36% de réduction des consommations d’énergie contre un engagement de la société de 42% pour 2014) et un manque de sensibilisation auprès des lycéens. Enfin, au regard des économies réalisées, a été évoquée la question des coûts engendrés par la mise en œuvre de ce contrat, au travers d’un partenariat public-privé (PPP). Pour toutes ces raisons, le groupe Front National a préféré s’abstenir sur ce dossier, l’UPRC l’a lui, approuvé. (Rapport 15.08.11.90) CP 18.09.15 – Rapport n°15.08.11.90 Contrat de Performance Energétique – Michel CHASSIER
Au sujet des stages effectués par les Lycéens dans le cadre du dispositif Erasmus, Philippe Lecoq (FN) avait demandé en commission s’il était possible de connaître les coûts de gestion. La présidente n’avait pas su répondre. Michel Chassier a reposé la question en Commission permanente, du coup c’est la présidente de la commission « Relations internationales » qui répond pour dire que cela relevait plutôt de sa commission. Mais sans toutefois pouvoir répondre à la question ! « Nous vous écrirons ». On connaît la musique ! (Rapport 15.08.11.13)

Ferroviaire : y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Vos élus FN se sont abstenus sur des conventions de financement relatives à la poursuite des études et de la concertation consistant à rouvrir la ligne ferroviaire Chartres-Orléans. Michel Chassier a mis en garde l’exécutif et l’UPRC (qui ont voté favorablement ce rapport) sur le faible trafic potentiel, se basant sur l’affluence de la N154 qui emprunte le même parcours et compte tenu que le projet global s’élève à minima à 350 millions d’euros. A l’heure ou la loi Macron vient d’ouvrir à la concurrence les lignes de bus inter-régionales puis le désengagement de l’Etat en matière de transports, la prudence s’impose, et le projet devrait être réévalué. Encore une fois, c’est Daniel Gueret, UMP mais proche de Philippe Vigier, qui est venu au secours de la gauche pour défendre le projet. Le reste de l’UMP est restée silencieuse. Abstention du groupe Front National. (Rapport 15.08.29.37) CP 18 09 15 – Rapport n°15.08.29.37 Chartres-Orléans – Michel CHASSIER

Economie : Cap Asso’ et les rapports « fourre-tout » de la commission permanente.

Vos élus FN tiennent à rappeler leur non-participation aux votes lorsqu’il s’agit d’adopter les dossiers de Cap’Asso. En plus de critiquer la manière dont il est présenté en 5ème commission alors que la moitié des projets concernent d’autres commissions (50% pour la jeunesse et les sports), il faut avouer que la délibération du jour portait sur 116 dossiers soit 3,36 millions d’euros, le double de toute l’année 2014. Déplorant que les énoncés des projets soient souvent évasifs, Michel Chassier espère aussi que cette accélération soudaine n’est pas en rapport avec la prochaine échéance électorale… que redoute aussi le groupe UPRC. C’est ainsi que Nicolas Perruchot, s’est abstenu ! (Rapport 15.08.31.67) CP 18 09 15 – Rapport n°15.08.31.67 Cap Asso – Michel CHASSIER

En matière de biodiversité, le Front National a tenu à réaffirmer son opposition à la mise en place d’ « agendas 21 », une démarche inutile et coûteuse. (Rapport 15.08.28.03)

Une même opposition a été prononcée par nos élus Front National au sujet des « contrats de ville » dont les bilans à mi-parcours montrent qu’ils consacrent toujours plus à la rénovation des mêmes quartiers à forte population immigrée, sans que cela ne change quoi que soit à la situation. (15.08.26.100)

Coopération Décentralisée : Migrants du PS à l’UMP – Une appellation d’origine incontrôlée ! Cliquez sur le sous-titre pour lire notre article spécial. 

La prochaine commission permanente se réunira le 16 Octobre 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s