Migrants du PS à l’UMP, appellation d’origine incontrôlée !

L’essentiel des débats pour cette commission permanente portait sur le rapport ajouté en « urgence » : l’aide de 100 000 € que souhaitait octroyer François Bonneau à la Croix Rouge Française en faveur des réfugiés. Vos élus Front National, qui avaient déjà vivement réagi par l’intermédiaire d’un communiqué de presse ont tenu, par le discours de Michel Chassier à s’expliquer davantage : aucune politique en la matière ne peut être décidée au niveau régional et encore moins par l’instrumentalisation qui est faite d’une image choc montrant la mort d’un enfant aux frontières de l’Europe. Quand bien même la responsabilité de cette tragédie incombe aux gouvernements occidentaux, d’une part en raison de leurs politiques intérieures, visant à favoriser les appels d’air en faveur d’une immigration massive, incontrôlée, illégale qui font suite aux politiques extérieures d’ingérence étrangère, consistant à intervenir militairement (avec les Etats-Unis et leurs alliés) contre les gouvernements contestés, mais légitimes, en Irak sous le présidence de Jacques Chirac, en Libye sous Nicolas Sarközy, puis en Syrie sous François Hollande. Enfin, il faut rappeler que les migrants économiques, qui représentent la majorité des postulants ne sont pas des réfugiés de guerre et qu’il est impossible en l’état de distinguer ceux qui relèvent strictement du droit d’asile, chaque Etat étant libre de choisir qui mérite d’entrer sur son territoire ! Ainsi, vos élus FN ont confirmé leur ferme opposition.

Dans le même temps, la « gauche » appelait au contraire à davantage d’humanisme : Charles Fournier pour les « écologistes » affirme vouloir mettre « les compétences de la région au service des migrations ».  Les communistes et le Front de Gauche osent dire par la voix de Marc Brynhole « qu’accueillir c’est la richesse de la France »…alors qu’un fervent socialiste, Robert Badinter avouait que la situation économique de notre pays, avec ses 6 millions de chômeurs « n’était pas en condition d’accueillir ceux qui viendront .»

Du côté de l’UMP-UDI, les voix sont habituellement toutes aussi discordantes : Alors que Daniel Gueret (UMP ?) a préféré botter en touche et ne pas participer au vote, Hervé Novelli allait jusqu’à « soutenir l’action » du Président Bonneau. Il appelle aux valeurs humanistes et aux responsabilités de la France et de l’UE en matière d’immigration. Nicolas Perruchot a préféré lui s’en tenir à ses petits manoeuvres politiciennes comme il en a l’habitude, jouant sur les mots en appelant à amender le mot « migrant » par « réfugié de guerre » n’obtenant que « réfugié » par la majorité, sachant que pour le Front National, aucun des deux termes ne correspond à la réalité. Comme cela ne suffisait pas, il a aussi sollicité les membres de la commission permanente pour que l’aide en question soit destinée aux collectivités locales qui seraient aux premières loges pour accueillir des « migrants » alors que dans la presse locale, il avait affirmé que « la société n’a pas besoin d’aide des politiques pour accomplir son œuvre » Devant le refus des autres formations politiques, son groupe a préféré, une fois de plus, s’abstenir sur ce dossier.

Alors que la campagne pour les élections régionales est lancée, c’est déjà la cacophonie entre Nicolas Perruchot, Hervé Novelli et Philippe Vigier. Et ce n’est pas fini, car bientôt le MoDem va entrer dans la danse !  (Rapport 15.09.25.103) CP 18 09 15 – Rapport n°15.09.25.103 Migrants – Michel CHASSIER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s