Région Centre / clandestins : UMP-UDI, opposition dispersée en pièces détachées.

Illustration : « à droite » comme « au centre », le mariage forcé reste en vigueur.

Il y a une semaine, le Groupe Front National en Région Centre-Val de Loire avait signifié fermement son refus, suite à la décision de François Bonneau de proposer à la prochaine commission permanente l’octroi d’une aide de 100 000 € destinée à l’accueil des « migrants ».

Ce matin, le groupe « UPRC » que l’opinion publique pourrait qualifier de pot-pourri aux élus divergents, tatillonne dans la presse… pour ne pas vexer Philippe Vigier leur tête de liste UDI aux élections régionales qui s’est bien gardé de ne pas prendre part à leur communiqué… alors qu’il a toujours pris part à ce même groupe politique. 

D’un côté, Guillaume Peltier et Nicolas Perruchot, les cosignataires, affirment au sujet de l’accueil des clandestins que « la société n’a pas besoin des politiques pour accomplir son oeuvre » et de l’autre ils affirment vouloir un « nouveau Schengen » … 

– Sur le premier point, il faut tout de même rétablir une vérité : le groupe UPRC ne s’est jamais réellement opposé aux subventions à but « communautariste » – véritable lien avec l’immigration de masse, quand bien même, seul le Front National en dénonçait l’opacité et préférait dire non.

De plus, bon nombre de mairies de gauche comme de droite s’apprêtent à accepter une aide de 1 000 € de l’Etat pour chaque famille de clandestin accueillie. Si la société n’a pas besoin des politiques pour les accueillir, nous demandons solennellement aux maires « Les Républicains » de la région de bien vouloir le faire sans l’octroi de cette manne financière, alors que bon nombre d’entre eux manifestaient pour obtenir le soutien financier de l’Etat contre « l’asphyxie économique » dont ils seraient victimes, Guillaume Peltier en tête de cortège.

D’autant qu’au niveau national, leur Vice-Présidente, Nathalie Kosciusko-Moriset ainsi qu’Alain Juppé, eux, plaident pour l’accueil des « réfugiés », hors il n’est jamais possible de les distinguer des migrants économiques. Les clandestins l’ont bien compris, comme la famille de Léonarda Dibrani qui avait défrayé la chronique en octobre 2013 en mentant aux autorités : ils avaient des papiers italiens qu’ils ont brûlé et seul le père de famille était originaire du Kosovo. En cela, l’Italie s’était bien gardée de le préciser.

– Sur le deuxième point, leurs élus régionaux veulent « faire la guerre à Daesh » et demandent « un nouveau « Schengen ».

Permettez-nous de préciser que la crise en Syrie, en Irak et en Libye, ne date pas d’aujourd’hui. Contrairement à l’UMP, les Français ne sont pas amnésiques. Ils se rappellent bien qu’à l’époque leur Président était Nicolas Sarközy, qu’il a tout mis en oeuvre pour déstabiliser le Moyen-Orient et leurs gouvernements respectifs, plutôt que de les aider à lutter contre le terrorisme islamique. 

Pour Schengen, rien de nouveau : les élus régionaux ex UMP-UDI soutiendront toujours ces accords mortifères, qui ont permis la libre circulation au sein de l’Union Européenne, couplées à des frontières extérieures poreuses, non protégées et à des politiques immigrationnistes toujours plus florissantes. 

A l’heure où l’Allemagne vient juste de rétablir des contrôles à ses frontières après avoir constaté qu’elle ne pouvait plus accueillir toute la misère du monde – suspendant de fait « les accords de Schengen », nous invitons les habitants de notre région Centre-Val de Loire à rester lucide : le Front National est et restera le seul rempart contre l’immigration clandestine. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s