Les agriculteurs de la région en route pour Paris.

1343608_3_31cd_manifestation-d-agriculteurs-qui-veulent

Les agriculteurs du Loir-et-Cher ont rejoint les deux cortèges rassemblés au nord (Vendômois) et au sud du département (Sologne) avec leurs voisins de la Région Centre (Indre, Indre-et-Loire, Cher) pour atteindre Chartres dans la nuit de mercredi puis Paris pour manifester devant l’Assemblée Nationale ce jeudi matin, où sont attendus plus de 1 500 engins agricoles. 

Contrairement à ce qu’annoncent en boucle les médias, les agriculteurs ne réclament pas que des « aides »(NDLR : des subventions) conjoncturelles mais plutôt des actes structurels comme la mise en place d’un patriotisme économique (à travers la préférence nationale de leurs productions et l’interdiction sur le territoire de la directive détachement des travailleurs étrangers) puis plus généralement la mise en place d’une politique agricole Française, seule remède à cette crise qui affecte durablement leurs emplois. 

Du côté des collectivités, François Bonneau tente de mettre en oeuvre des mesurettes à l’échelle régionale, en repensant les circuits de distribution qui fournissent la restauration dans les lycées… d’ici le mois de novembre. Il avait pourtant 8 ans pour le faire. Il omet de préciser que le but de la manœuvre ne consiste qu’à intégrer les filières locales dans les marchés publics tout en sachant que l’Union Européenne interdit déjà la préférence nationale et que la compétitivité de nos produits en dépend. Une action tardive et surtout à portée limitée. 

A l’échelle locale, le conseil départemental du Loir-et-Cher, dirigé par Maurice Leroy (UDI, ancien Ministre de la Ville, cherchez la logique !) affiche son soutien de façade aux agriculteurs…tout en approuvant, depuis plus de 30 ans la soupe servie par l’Union Européenne, en tant que fidèle fossoyeur du monde agricole.

Au Front National, les agriculteurs délaissés par les pouvoirs en place pourront toujours compter sur la solidarité des élus régionaux ainsi que de Philippe Loiseau, céréalier d’Eure-et-Loir de profession, élu député Français au Parlement Européen en 2014 et tête de liste pour les prochaines élections régionales. Il intervient régulièrement dans les médias et à Bruxelles pour dénoncer ces problèmes auquel il est lui-même confronté. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s