Commission Permanente du 22/05/2015

20150618_112054La commission permanente régionale s’est réunie à Orléans et nos conseillers régionaux ont délibéré sur plusieurs rapports.

Commandes publiques : le gaspillage budgétaire du conseil régional.

Lorsque Charles-Éric LEMAIGNEN (UPRC) s’abstient mollement au motif qu’il existe déjà deux structures utiles à la commande publique d’achats de développement durable, le Groupe Front National, par la voix de Michel CHASSIER, va plus loin et préfère s’y opposer. En particulier eu égard des 3500 € de frais d’adhésion par an que verse le conseil régional, qui sont loin de sembler indispensables. Cerise sur le gâteau, la composition du conseil d’administration de ce même groupement d’achats, laisse planer le doute sur la pluralité et la neutralité au sein de ce genre d’association : 80% de ses membres sont des notables locaux d’Europe Ecologie – Les Verts, dont plusieurs occupent des Vice-Présidences et quelques UMP ce qui expliquerait pourquoi ce parti ne s’y est pas opposé. (Rapport 15.05.01.37)

Décrochage scolaire : une énième convention Etat/région pour masquer les défaillances du système éducatif.

Le groupe Front National a refusé, seul contre tous, de ne pas participer au vote de cette convention régionale visant à pallier les faiblesses de l’Etat en matière éducative à l’image de la réforme des collèges entreprise au niveau national. Même si en l’occurrence la délibération concernait les lycées et que cette convention parvient à sauver quelques naufragés à travers les cursus d’apprentissage, « le nombre de canots de sauvetage sera toujours insuffisant compte tenu des dégâts provoqués par ces mêmes réformes » insiste Michel CHASSIER. (Rapport 15.05.11.77)

En effet, les premières difficultés scolaires se rencontrent plus en amont, de l’école à élémentaire à la fin du collège d’autant qu’à 17 ans, 10% des jeunes éprouvent de grandes difficultés de lecture et 4% sont quasiment illettrés. Et ce n’est pas la distribution de tablettes tactiles aux lycées et aux apprentis qui changera la donne. Les élus FN ont aussi voté contre cette délibération. (Rapport 15.05.21.40)

D’ailleurs, sur une autre délibération, les élus FN se sont abstenus sur une délibération relative au transfert de compétences de l’état à la région vis-à-vis de la lutte contre l’illettrisme. (Rapport 15.05.20.55)

Emploi : Le conseil régional continue de subventionner en sous-main les organisations syndicales de salariés !

Matthieu COLOMBIER admet qu’il est normal de rembourser les frais engagés lors des déplacements des membres des organisations syndicales : néanmoins, il ne peut accepter l’aide forfaitaire qui est faite à 8 d’entre eux d’autant qu’ils sont largement financés au niveau national et manquent de représentativité : seuls ceux salariés en bénéficient, ce qui n’est pas le cas de ceux du patronat. Le Groupe FN a donc voté contre ce rapport comme chaque année, alors que l’UMP s’est uniquement abstenu. (Rapport 15.05.31.56)

Agriculture : Les agriculteurs toujours sous tutelle de la PAC.

Le Groupe Front National a décidé de s’abstenir sur un mécanisme d’aide et de conversion à l’agriculture biologique au motif qu’une politique agricole française redistribuerait toujours plus d’argent que celle des FEADER (fonds européens agricoles pour le développement rural) subventionnés par les états membres de l’UE. Pour la région Centre, la PAC représente 700 millions d’euros et les agriculteurs ni les élus du Front National ne diront pas « non » à ce qui est leur est rétrocédé puisqu’ils n’ont pas d’autre choix que ce qui leur est imposé. En revanche, si cette politique était menée nationalement, l’Etat y contribuerait à hauteur d’un milliard d’euros et les dispositifs d’aide n’en serraient que mieux gérés. (Rapport 15.05.34.20)

En matière d’environnement, les élus FN ont voté contre une subvention à l’Association France Nature Environnement Centre-Val de Loire – eu égard de celles qui sont déjà attribuées à d’autres qui touchent un public plus nombreux pour un coût moins prohibitif, a conclu Gilles GODEFROY. (Rapport 15.05.28.23)

Territoires : toujours plus de crédits pour les quartiers « prioritaires »

Matthieu COLOMBIER, également conseiller municipal de Châteauroux a regretté une énième politique de rénovation des quartiers de cette même ville, sans que les inégalités qui y sont combattues ne disparaissent. Cela vient même à donner l’effet inverse ! Le Groupe FN est le seul à s’être abstenu sur ce rapport. (Rapport 15.05.26.69)

Saupoudrage des subventions à la culture à volonté.

Michel CHASSIER, une fois de plus a tenu à mettre en garde les élus de la majorité et de l’UPRC à attribuer systématiquement des subventions pour des petites opérations qui ne sont pas du niveau du conseil régional mais plutôt des communes ou du département. (Rapports 15.04.24.04 – 15.04.24.07 – 15.04.24.10)

Concernant les dossiers de la coopération décentralisée, le FN réaffirme que c’est à l’Etat de les mener et non à la région. Elle n’a pas à payer les participations à des événements à d’autres régions du monde. (20 000€ de subventions à l’association Particip’action pour financer la présence d’une région de la Mauritanie à un débat sur l’Energie – Rapport 15.05.28.01) PV CPR 220515

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s