Commission Permanente du 20/02/2015.

Subventions tous azimuts et confusion de compétences : 80 dossiers étaient à l’ordre du jour de la commission permanente de la Région Centre-Val de Loir, dont un certain nombre illustrant parfaitement la confusion des compétences, le saupoudrage clientéliste des subventions et le manque d’évaluation des politiques conduites par la Région.

Ligne à grande vitesse : rêve ou réalité ?
D’abord une motion présentée en urgence pour défendre le tracé Ouest de la future (?) ligne à grande vitesse dite POCL (Paris-Orléans-Clermont-Lyon) mais qui pourrait bien « oublier » Orléans et Bourges. Si ce scénario était retenu, la Région menace de ne pas apporter un euro. Ce sur quoi nous sommes d’accord, puisque la ligne ne desservirait plus aucune ville de la Région. Cela dit, en dépit des sommes déjà dépensées pour les études et le « grand débat », cette ligne nouvelle n’est certainement pas pour demain, car il ne sera pas possible de financer à la fois un tel investissement (12,9 milliards d’euros) et le maintien du réseau existant. Par conséquent, bien que les élus FN aient rappelé leur préférence pour le tracé ouest, ils ont signalé le manque de réalisme du projet, et considèrent toujours que ce n’est pas aux Régions de financer. D’autant plus que l’exploitation de la ligne pourrait être confiée à un concurrent de la SNCF.

Zappons le zapping !
Autre sujet, au chapitre des lycées, une subvention de 25 000 euros à l’association « Solidarité sida » pour « les après-midi du zapping », manifestation de sensibilisation qui sous une forme ludique toucherait quelques centaines de lycéens. Une après-midi de cours supprimée pour cette animation, organisée par une association qui ne compte pas moins de… 27 permanents ! Les élus FN ont été les seuls à voter contre.

Tablettes numériques : la Région distribue. Quel rapport avec les études ? Sur la distribution de tablettes numériques aux étudiants, les élus FN ont rappelé qu’il ne s’agissait pas vraiment d’un outil de travail. Et là encore, ce serait le rôle de l’Etat de revaloriser les bourses pour les étudiants français afin de mieux aider ceux qui le méritent à financer leurs études.

Pôles de compétitivité et d’efficacité énergétique : beaucoup d’argent pour le fonctionnement, pas d’évaluation des résultats.
A propos du pôle de compétitivité « Sciences et Systèmes de l’Energie Electrique », le rapport présente un bilan plutôt succinct, qui se résume à énumérer les « faits marquants du premier semestre 2014″. Michel Chassier a demandé une évaluation, elle viendra peut-être un jour… De plus l’élu FN a insisté sur le montage financier, « qui illustre parfaitement l’urgence d’une véritable réforme territoriale qui répartisse clairement les compétences. »
Sur le pôle Efficacité Energétique, il est surprenant de voir que la Région va dépenser 658 167 euros pour l’animation et… 85 091 euros en investissement !

Bassins de vie : de nouveaux territoires que personne ne connaît et qui ne correspondent à rien.
La commission examinait en suite les projets « Ambition 2020″ pour les « bassins de vie » de Châteauroux et d’Amboise. L’occasion pour Michel Chassier de critiquer ce nouveau découpage territorial, qui ne cadre ni avec les nouveaux cantons, ni avec les regroupements intercommunaux. En Loir et Cher, nous avons l’exemple de Salbris, rattaché au « bassin de vie » de Vierzon, alors que le canton de Salbris a fusionné avec celui de Lamotte-Beuvron qui se situe à l’opposé !

Culture : toujours les subventions !
Dans le domaine de la culture, la Région continue à subventionner des dizaines d’associations et d’évènements dont beaucoup ne sont pas, loin de là, de niveau régional et devraient donc relever des départements, voire des communes. Seuls les élus du Front National osent régulièrement le rappeler.

Europe et relations internationales.
Enfin les relations européennes et internationales. Un rapport nous proposait d’engager 300 000 euros pour « une action de communication sur les fonds européens ». Autrement dit pour des actions de propagande destinées à faire croire aux Français que l’Europe nous subventionne, alors que c’est l’inverse. Encore une fois, seuls les élus FN ont voté contre.
De la même manière, le groupe FN s’est opposé à des subventions pour des actions internationales, qui relèvent de la coopération entre Etats.

Ce ne sont là que quelques exemples parmi les 80 rapports étudiés. Au total vos élus sont intervenus sur une vingtaine de dossiers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s