Intervention de Michel Chassier : Orientations Budgétaires 2015.

20150618_124613Session Plénière du 16/10/2014. 

Michel Chassier, l’élu du Loir-et-Cher, nouvellement désigné Président du Groupe, s’est d’ailleurs montré septique quant à la mise en oeuvre d’un nouveau programme d’investissement photovoltaïque, s’appuyant sur une étude récente qui démontrait que les 20 ans de durée de vie de cet équipement ne compensait pas les 32 ans nécessaires au retour sur investissement. Concernant les décisions et orientations budgétaires à venir, il a constaté que le produit de la fiscalité des entreprises augmente de 6,4 % par rapport à 2013, alors que la croissance du PIB national serait de 0.4%. 6 points d’écart ! Comment parvenir a justifier que la majorité met tout en oeuvre pour relancer l’économie, alors qu’elle parvient tout juste à maintenir son niveau d’investissement ? Il a ainsi évoqué le contexte économique délicat, et la « crise » qui sert de prétexte à nos adversaires, incapables de maintenir un niveau de protectionnisme intelligent à nos frontières (que 95% des pays du monde disposent, hormis l’UE) qui garantirait à minima le bon développement de notre économie nationale. Et ce n’est pas en énumérant 28 politiques « prioritaires » que l’exécutif régional parviendra à limiter la hausse perpétuelle de la dépense publique.

Ce manque de clarification est dénoncé par notre groupe depuis des années sans que nous soyons entendus : certaines politiques envisagées seraient d’ailleurs plus pertinentes en étant menées au niveau du département et des collectivités infra-régionales pour permettre de diminuer les dépenses de fonctionnement de la Région, tout juste rééquilibrées par l’institution de la TICPE (Taxe Intérieure sur la Consommation de Produits Énergétiques) – recettes amenées à diminuer en raison de la baisse de la consommation des carburants. Il en conclut que la Région devra recouvrir à l’emprunt pour limiter la baisse programmée des dépenses de investissements. Faudra t-il encore que les emprunts sur 15 ou 20 ans ne financent pas des équipements obsolètes au bout de 5 ans !A lire ici les deux interventions intégrales :  DM n°2 2014 & Orientations Budgétaires 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s